Actualités du voyage

7 anecdotes que vous ignorez peut-être sur votre passeport...

7 anecdotes que vous ignorez peut-être sur votre passeport...

Facebook logo Twitter logo LinkedIn logo Mail logo

Sésame pour voyager, le passeport est propre à chaque citoyen du monde. Mais connaissez-vous tous ses secrets ? Voici 7 anecdotes que vous ignorez peut-être sur ce document de voyage.

1. Le premier passeport mentionné dans la Bible ?

Le passeport n’a évidemment pas toujours existé sous sa forme actuelle. D'ailleurs, il semble qu’il existe depuis très, très longtemps ! En effet, l’une des plus anciennes références à ce document de voyage figure dans le livre le plus vendu au monde : la Bible. C’est dans Le Livre de Néhémie, un tome de l’Ancien Testament, que l’on trouve cette référence. Néhémie, un officiel au service du roi de Perse Artaxersès, se voit accorder le passage en Judée grâce à une missive royale adressée aux « gouverneurs de la province par-delà la rivière ». L’autorisation de circuler librement, accordée suite à la demande royale fait figure de prémices à ce que deviendra formellement le passeport, ce laissez-passer que nous connaissons aujourd’hui.

2. L’origine du mot « passeport » remonterait au XVe siècle

Si la plus ancienne référence au passeport figure dans la Bible, l’origine du mot français « passeport » daterait du XVe siècle. A l’époque, on l’écrivait d’ailleurs comme un mot composé : « passe-port ». D’abord utilisé pour autoriser la circulation des marchandises, le nom composé « passe-port » s’est ensuite répandu pour évoquer la circulation des personnes dès le milieu du XVe siècle. Il n’est pas sûr cependant que le terme « port » faisait exclusivement référence aux ports maritimes mais plutôt aux portes des villes fortifiées. Cependant, c'est deux siècles plus tard que l'utilisation du passeport telle que nous l'employons aujourd'hui se répand : le Roi de France Louis XIV commence à accorder des autorisations à certains ports français permettant aux Français de se rendre hors des frontières par la mer. Ces autorisations nommées « passe-ports » étaient délivrées à certains ports maritimes uniquement et relevaient alors du bon vouloir royal. Il existait aussi des passeports intérieurs pour tout citoyen souhaitant quitter son canton. Ces derniers furent abolis à la Révolution Française.

3. La couleur du passeport ne doit rien au hasard

Rouge, bleu, vert ou noir : vous vous êtes déjà demandé ce que la couleur de votre passeport signifiait ? En effet, les passeports peuvent se décliner dans l’une de ces 4 couleurs (et leurs différentes nuances). En Europe, le bordeaux est de mise suite à un accord adopté dans les années 1980. Mais certains pays ont aussi opté pour le rouge (ou des variantes) en référence au communisme. Le bleu, lui, est associé symboliquement au « Nouveau Monde ». On trouve donc plutôt cette couleur sur les passeports de pays d’Amérique du Nord ou encore des Caraïbes. Le vert, culturellement associé à la religion musulmane, a été choisi comme couleur de passeport par les pays du Maghreb et du Moyen-Orient notamment. Le noir, plus rare, s’affiche sur les passeports de plusieurs pays d’Afrique subsaharienne en référence au continent africain, mais c’est aussi la couleur du passeport néo-zélandais, clin d’œil aux All Blacks.

4. Canada, Norvège et Finlande : des passeports pas comme les autres... 

Les passeports contiennent des informations très personnelles sur l’identité de leur propriétaires… mais pas seulement ! Trois pays du monde ont décidé d’aller plus loin pour rendre leurs passeports uniques en leur genre :

·         Au Canada, depuis 2012, le passeport dévoile, au fil de ses pages, des scènes historiques. Mais pour les découvrir, il faut les exposer à la lumière des ultra-violets. Celle-ci dévoile des gravures uniques aux tonalités étonnantes : violettes, jaunes ou encore turquoise !

·         Le passeport norvégien a, lui aussi, récemment changé de look et fait honneur à la réputation de la Norvège comme pays du design. L’Etat a même lancé un concours pour repenser son apparence. Le studio design qui l’a remporté a non seulement imaginé de nouvelles couvertures (rouge orangé, blanc cassé et turquoise) mais a aussi inclus des paysages qui se dévoilent, eux aussi, sous la lumière des U.V. Ce passeport fait honneur à la nature scandinave et notamment aux aurores boréales que l’on découvre ainsi au fil des pages !

·         En Finlande, le passeport se distingue par deux éléments particuliers. D'abord, les pages du passeport (depuis 2012) forment un folioscope, c’est-à-dire que, feuilletées rapidement, elles permettent de voir une scène en mouvement : en l'occurrence, on peut apercevoir un renne qui court ! Mais ce n'est pas tout : on y trouve aussi des vers d'un poème d'un des auteurs les plus célèbres du pays, Eino Leino. 


5. La photo d’identité est obligatoire depuis la Première Guerre Mondiale

Le passeport a beaucoup évolué avant d’arriver à sa forme actuelle. Parmi les ajouts devenus obligatoires : la photo d’identité. Alors que les premières photographies apparaissent au début du XIXe siècle, il faut attendre un siècle plus tard pour qu’il soit obligatoire de faire apparaître la photo du détenteur du passeport. C’est en effet après la Première Guerre Mondiale que sont prises certaines dispositions telles l’ajout d’une photo pour identifier le propriétaire d’un passeport. Il semblerait que cette obligation soit née après qu’un espion allemand a pu s’introduire en Grande-Bretagne muni d’un faux passeport américain. Cependant on était bien moins sélectif à l’époque qu’aujourd’hui puisqu’une photo d'identité individuelle n'était pas obligatoire. En effet, il était alors possible de faire figurer dans son passeport une photo de famille ou de groupe. Il faut attendre la deuxième moitié du XXe siècle, après la Seconde Guerre Mondiale, pour que les formalités de passeports soient uniformisées dans le système international. 


6. La Reine d’Angleterre n'a pas de passeport

Pour tout citoyen d’un pays de l’U.E, il est possible de voyager dans l’espace européen uniquement avec sa carte nationale d’identité. En revanche, le passeport devient obligatoire pour dépasser ses frontières. La Reine d’Angleterre, elle, n'est pas une citoyenne comme les autres. Elle n’a ni carte nationale d’identité (ce document n’existe pas au Royaume-Uni) ni passeport mais cela ne l’empêche pas de voyager partout dans le monde ! En effet, les passeports britanniques étant délivrés au nom de Sa Majesté, the « Queen » herself n’en a donc nul besoin... et voyage sans passeport ! En revanche, les autres membres de la « Royal Family » n’ont pas ce privilège, y compris son époux, le Prince d’Edimbourg et son fils, le Prince Charles.

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par @buckinghampalaceshop le

 

7. Les passeports n'ont pas tous la même « valeur »

Vous vous en doutez : selon la nationalité de votre passeport, vous aurez plus ou moins de facilité à voyager dans le monde. Malheureusement, tous les citoyens du monde ne sont pas égaux lorsqu'il s'agit de circuler. Ainsi, il existe un classement des passeports par ordre de « puissance », intitulé le World Passeport Index. Plus votre passeport est puissant et plus vous êtes mobile, comprendre plus vous pourrez voyager dans des pays étrangers sans qu’un visa ne soit nécessaire. En 2019, c’est le passeport japonais qui est le plus puissant du monde, puisque c’est celui qui permet de voyager dans le plus d’Etats (190 au total) sans visa. Le passeport français pointe, quant à lui, à la 3e place.

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par PassportIndex™ (@passportindex) le

Auteur : Vanessa d'Air Indemnité

Crédit photos : © Agus Dietrich - Unsplash

Rédigé le 15/05/2019

Ces articles pourraient également vous intéresser :

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici