Voyage décalé ou annulé suite à un surbooking

Il arrive parfois qu'un passager en règle se heurte à un refus d'embarquement. Au moment d'entrer dans l'avion, un employé l'empêche de monter en lui affirmant que le vol est complet ou qu'il n'y a pas assez de personnel à bord pour gérer la totalité des passagers. Vous vous reconnaissez dans cette situation ? Alors vous avez été victime d'un vol surbooké.

Le surbooking ou surréservation est une pratique commerciale pratiquée par des compagnies aériennes pour optimiser le remplissage de leurs avions, afin d'éviter de faire partir leurs appareils avec des sièges vides. Pour cela, elles réservent plus de places que celles disponibles dans l'avion et, au moment du départ, proposent aux passagers de se porter volontaire pour prendre un autre vol. Si le nombre de volontaires n'est pas suffisant, la compagnie va pratiquer le refus d'embarquement ou surbooking et certains passagers devront contre leur gré prendre un autre vol. Le refus d'embarquement peut aussi être dû à un changement d'appareil pour un avion d'une plus petite capacité. Il existe d'autres raisons liées aux règles de sécurité ou à une obligation d'évacuation sanitaire.

Ce qu'il faut savoir lorsque vous êtes victime d'un vol surbooké

Un surbooking d'avion peut être parfois compliqué à prouver. Essayez de demander une attestation de refus d'embarquement ou un écrit qui confirme la raison pour laquelle on a refusé de vous embarquer. Attention, pour être en règle, le passager doit posséder une carte d'identité (pour les vols intérieurs ou au sein de l'Union européenne) ou un passeport valide, dont les nom et prénom correspondent à ceux inscrits sur son billet. Pensez à vérifier ces documents avant votre départ. De plus, les compagnies vous conseillent d'arriver au minimum deux heures avant l'embarquement pour faciliter les procédures.

Avant de refuser à un passager l'accès à bord de l'avion, la compagnie est obligée de faire appel à des passagers consentants qui renoncent à leur vol surbooké en contrepartie d'un dédommagement. Si le nombre de volontaires n'est pas suffisant pour permettre l'embarquement des autres voyageurs, la compagnie aérienne peut refuser l'embarquement des passagers contre leur décision. Dans ce cas, elle a le devoir de les informer sur leurs droits en matière de surbooking. Elle peut par exemple proposer un réacheminement par avion, bus, train, location de voiture. Elle doit par ailleurs fournir aux passagers lésés une assistance à l'aéroport avec un repas et/ou des rafraîchissements en fonction du délai de réacheminement, et leur permettre de passer gratuitement deux appels téléphoniques ou d'envoyer deux courriels, télex ou télécopie.

En application du règlement européen n° 261/2004, la compagnie aérienne doit dans tous les cas dédommager le surbooking par une compensation financière et une assistance aux passagers dont elle a refusé l'embarquement. Elle doit rembourser le billet d'avion intégralement dans un délai de sept jours sauf si elle propose un réacheminement. Le remboursement du billet d'avion couvre le vol surbooké et les trajets que le passager ne peut pas effectuer, comme un vol en correspondance. Ce remboursement doit se faire par tout moyen de paiement (espèces, chèque, virement bancaire etc.). Toute autre forme de remboursement tel qu'un avoir doit obtenir l'accord écrit du voyageur.

Surbooking avion : des experts de l'indemnisation passagers à vos côtés !

A quelles indemnités pouvez-vous prétendre en cas de surbooking ? Le dédommagement du vol surréservé est forfaitaire, et dépend de la distance du vol. Son montant est fixé à 250 € pour les vols jusqu'à 1500 km, 400 € quand il s'agit de vols de 1500 km à 3500 km (au sein de l'Union européenne) et 600 € pour les vols de plus de 3500 km.

Distance indemnisation

Pour vérifier que votre vol surbooké est éligible à l'indemnisation, il suffit de déposer gratuitement votre demande sur notre site. Aussitôt, notre conseiller expert en indemnisation ouvrira un espace personnalisé afin que vous puissiez suivre les différentes étapes de votre dossier en temps réel. Si nous ne pouvons pas obtenir la compensation sur votre vol surbooké, nous ne facturons pas de frais. En cas de succès, nous percevons une somme de 30% TTC du montant total obtenu.

Droit à une indemnisation pour surbooking ?

Déposer ma réclamation pour un surbooking

Vols indemnisés, ce sont nos clients qui en parlent le mieux !

Stars off small
Stars on small

Philippe, 25/05/2017

C'est un site qui ne fait pas de bruit mais agit efficacement pour faire aboutir un dossier. Chapeau et merci a toute l'équipe ! Tout au long de la procedure, lors de l'envoi de mail avec une question une réponse rapide a été faite. Sur le site vous pouvez avec votre compte suivre l'évolution du dossier. Rien a dire Un conseil en cas de retard gardez TOUS les documents concernant le voyage originaux ou photos.
Indemnité obtenue
1200 €
Stars off small
Stars on small

Cécile, 06/06/2017

Bonne réactivité suite à transmission de dossier.Tient au courant de l'avancement du dossier très régulièrement.A réglé dans des délais très acceptables une situation que je n'ai pas réussi à régler par mes propres moyens.
Indemnité obtenue
2000 €
Stars off small
Stars on small

BENOIT, 13/06/2017

c'est parfait tout a était régler en rien de temps Merci
Indemnité obtenue
800 €

Les dernières actualités concernant les vols surbookés

Avez-vous subi un refus d'embraquement sur l'une de ces compagnies aériennes ?

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici