Actualités du voyage

Voyageuse enceinte : jusqu’à quand prendre l’avion ?

Voyageuse enceinte : jusqu’à quand prendre l’avion ?

Facebook logo Twitter logo Google+ logo LinkedIn logo Mail logo

Vous avez déjà entendu parler de naissances ayant eu lieu en plein vol et cela vous a étonné(e) ? Vous pensez qu'il n'est plus possible de voyager à un certain stade de la grossesse ? Détrompez-vous : il n’existe pas d’interdiction formelle, la plupart des compagnies aériennes autorisant les femmes enceintes à prendre l'avion jusqu'à la 36e semaine si tout se passe bien.

Tant que la future maman se porte bien et qu'elle ne rencontre pas de difficultés ou de complications particulières, elle peut prendre l'avion, mais il est préférable d'éviter de le faire durant les 3 premiers mois ou dans les dernières semaines de grossesse. Explications. 

Il est déconseillé de prendre l’avion à partir de la 37e semaine de grossesse

Le troisième trimestre de grossesse est la période la plus délicate pour voyager en avion car c’est celle où la future maman est généralement la plus fatiguée et c’est évidemment là où le risque d’accoucher en vol est le plus important.

Généralement, il est déconseillé de prendre l’avion dès le début de la 37e semaine de grossesse, soit le début du 9e mois de grossesse. De même, il vaut mieux attendre 7 jours après l’accouchement au minimum avant de prendre l’avion.

Mais, évidemment, d’une femme à une autre, la manière de vivre cet événement sera différente et certaines futures mamans sont plus surveillées que d’autres. C’est pourquoi, quel que soit le projet de voyage et le stade de la grossesse, il est recommandé d’en parler à son médecin afin de s’assurer qu’un voyage en avion ne représente aucun risque. Selon, il pourra délivrer ou non un certificat médical autorisant à prendre l’avion. Ce document peut d’ailleurs être exigé par certaines compagnies aériennes, en particulier pour les voyageuses dans leur dernier trimestre de grossesse.

Le moment idéal pour voyager : le deuxième trimestre

Le deuxième trimestre (entre la 14 et la 27e semaine de grossesse) est censé être la meilleure période pour prendre l’avion à partir du moment où la grossesse se déroule parfaitement. Les risques de fausse couche diminuent, la mobilité n’est pas encore limitée et les nausées ne sont plus qu’un mauvais souvenir (pour celles qui les ont connues). Pour qui a plus des envies de voyage que de fraises, c’est le moment idéal pour les assouvir ! Alors qu’au premier trimestre, les désagréments peuvent être accentués par un trajet en avion (nausées, en particulier) et que c’est là où le risque de fausse couche est le plus élevé – il n’est pour autant pas prouvé scientifiquement que l’avion accentue ce risque – le deuxième trimestre est a priori la période la moins risquée pour effectuer un voyage en avion.

Se renseigner auprès de la compagnie aérienne

Les compagnies aériennes se réservent le droit de refuser à bord de leurs vols une femme enceinte. Si ce n'est pas systématique, c'est le cas de certaines d'entre elles notamment passé le 7e mois de grossesse. Par exemple, des compagnies comme Air France et sa filiale Air France HOP n’imposent pas de restrictions à ce sujet et chez American Airlines, avec un certificat médical l’autorisant, une femme enceinte peut prendre un vol jusqu’à… 7 jours avant le terme ! Les politiques en la matière divergeant, il faut donc se renseigner auprès de la compagnie aérienne avant de réserver son billet.
Par exemple :

  • Chez Vueling, une femme enceinte peut voyager jusqu’à la 27e semaine de grossesse (incluse) sans avoir à présenter un certificat médical. Entre la 28e et la 36e semaine, la présentation d’une autorisation du médecin est obligatoire. A partir de la 36e semaine, les femmes enceintes ne sont plus admises.

  • Chez Tap Portugal et British Airways, une passagère enceinte peut prendre l'avion jusqu’à la fin de sa 36e semaine de grossesse ou de sa 32e semaine en cas de grossesse multiple. A partir de 28 semaines de grossesse, un certificat médical est exigé.

  • Chez Transavia, les femmes enceintes jusqu’à 36 semaines sont acceptées si leur grossesse ne présente pas de complication et s’il s’agit d’une grossesse « simple », c’est-à-dire que la future maman attend un seul enfant. Dans ces deux derniers cas, le délai est abaissé à 34 semaines de grossesse et il faut présenter un certificat médical.

  • Chez easyJet, une voyageuse est autorisée à voyager jusqu’à la 35e semaine de grossesse ou la 32e en cas de grossesse multiple.

  • Chez XL Airways, il est possible de prendre l’avion jusqu’au 8e mois de grossesse inclus en présentant un certificat daté de moins de 8 jours avant la date du vol.

  • Chez Corsair, une femme enceinte n'est plus autorisée à voyager au-delà 7e mois.

Des documents peuvent donc être exigés ; un certificat médical autorisant la future maman à prendre l'avion, en particulier. A un stade avancé de la grossesse, les compagnies veulent généralement s'éviter tout risque. 
 

Quelques conseils pour voyager sereine en étant enceinte :

  • Se renseigner auprès de l’ambassade ou du consulat du pays de destination : certains limitent en effet l’accès aux femmes enceintes sur leur territoire. Il est aussi impératif de se renseigner sur les infrastructures médicales du pays en question : il s’agit de s’assurer qu’elles sont aptes à traiter tout problème médical ou toute complication qui pourrait intervenir sur place.

  • Eviter de prendre l’avion seule si possible.

  • Emporter sa carte vitale, ainsi que sa CEAM (Carte Européenne d’Assurance Maladie) en cas de voyage dans l’Union européenne.

  • Souscrire une assurance voyage spécifique qui couvre le cas d’une naissance au cours du vol, par exemple, et vérifier qu’elle protège bien la mère et l’enfant.

Auteur : Vanessa d'Air Indemnité

Crédit photos : © Ekaterina Pokrovsky - Fotolia

Rédigé le 04/02/2019

Tags : Voyages

Ces articles pourraient également vous intéresser :

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici