Actualités du voyage

Et si on partait en Corse cet été ?

Et si on partait en Corse cet été ?

Facebook logo Twitter logo LinkedIn logo Mail logo

L’épidémie de coronavirus a infligé au transport aérien la pire crise de son histoire (sauf celle de 1944). Mais est-ce que ça veut dire qu’il n’y aura pas de vacances cet été ? Pas forcément ! L'équipe regarde de près les dernières nouvelles sur les pays qui accueillent à nouveau leurs touristes.

La ré-ouverture des frontières à l’intérieur de l’espace Schengen a été annoncée le 14 juin dernier lors de l’allocution d’Emmanuel Macron.

Pour ceux et celles qui souhaitent découvrir le vieux Continent, il est tout à fait possible d’y voyager. Pour en savoir plus, voici une carte mise à jour très régulièrement pour savoir où voyager en Europe.

Par exemple, si vous vivez en France, vous pouvez voyager sans restrictions en Italie, Croatie, Pologne, Suède, Luxembourg, Pays-Bas, Allemagne, Autriche, Bulgarie, République Tchèque et les trois pays Baltes.

Les pays qui restent précautionneux et qui imposent un dépistage dans l’aéroport aux voyageurs français sont la Grèce, la Slovaquie, la Slovénie ou encore la Roumanie.

Il y a des destinations qui restent fermées au tourisme pour le moment jusqu’à nouvel ordre. Il s’agit du Danemark, de Chypre, la Norvège, la Finlande et la Hongrie.

Les compagnies aériennes ainsi que les aéroports travaillent d'arrache-pied pour assurer le transport des voyageurs dans les meilleures conditions possibles.

D’après Michaël Ollandini, directeur de l’un des principaux groupes touristiques de l’île, la Corse a son épingle à tirer du jeu en tant que destination domestique. L’espoir réside dans les transports et, surtout, dans l’attractivité de leurs tarifs. Par exemple, Air Corsica a prévu la vente de plus d'un million de billets entre juillet et octobre, et ce, à des prix avantageux. De son côté, MisterFly a noté une belle reprise de ses ventes reporte Frédéric Pilloud, le directeur digital de l’agence. Il faut préciser que le tiers de la richesse de l’île vient du tourisme.  La chambre de commerce et d’industrie régionale a dégagé 4,5 millions d’euros pour inciter les compagnies low cost Volotea et easyJet à reprogrammer l’île de Beauté dès cet été en ayant en ligne de mire d’assurer une belle deuxième partie de saison estivale.

Si vous souhaitez partir cet été et profiter des rayons du soleil, sachez que la Corse offre une très belle alternative à vos vacances aux Maldives. Une fois arrivé à l’aéroport, vous n’aurez qu’à vous faire dépister sur place (prise de la température) avant de rentrer sur l'île. Les acteurs du tourisme ont prévu d’accueillir leurs prochains voyageurs tant attendus en respectant scrupuleusement les règles sanitaires liées au dé-confinement. Vous pourrez donc découvrir les richesses de l’île en toute sécurité !

 

N’hésitez pas à suivre nos coups de coeur sur notre compte Instagram pour découvrir des pépites cachées sur les destinations les plus accessibles de l’été !

Auteur : Laurène d'Air Indemnité

Crédit photos : © Unsplash libre de droit

Rédigé le 19/06/2020

Tags : Voyages

Ces articles pourraient également vous intéresser :

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici