Actualités du voyage

Grèves attendues aux aéroports de Londres de fin juillet à fin août

Grèves attendues aux aéroports de Londres de fin juillet à fin août

Facebook logo Twitter logo LinkedIn logo Mail logo

Si vous avez prévu de vous envoler direction Londres cet été, votre voyage pourrait connaître quelques embûches. Des mouvements de grèves sont prévus aux aéroports de Stansted et d’Heathrow. D’un côté, le personnel d’embarquement d’easyJet prévoit des grèves intermittentes de fin juillet à fin août ; de l’autre, les employés au sol (maintenance, bagages et sécurité notamment) du premier aéroport d'Europe menacent de 6 jours de grève.

17 jours de grève à Londres Standsted, chez easyJet

Les employés d’enregistrement d’easyJet UK basés à London Stansted sont mécontents de leur rémunération, jusqu’à 20% inférieure à celle de leurs homologues d’autres compagnies, et ils le font savoir ! 42 agents, employés par Stobart Aviation, sous-traitant de la low-cost easyJet, sont appelés à se mobiliser à l'initiative de Unite, deuxième plus grosse union syndicale du Royaume-Uni.

La mobilisation prévue est répartie sur 17 journées et ciblera en priorité les weeks-ends de départsentre le 25 juillet et le 27 août :

  • Du 25 au 29 juillet
  • Du 02 au 05 août
  • Du 09 au 12 août
  • Du 16 au 19 août
  • Du 23 au 27 août

Par la voix d’un porte-parole, easyJet tient à rassurer : « Si [ces actions syndicales] devaient se concrétiser, nous prévoyons la mise en place de dispositifs, afin que les passagers ne subissent aucun impact. Cependant nous exhortons Stobart Aviation et Unite à parvenir à une résolution le plus rapidement possible. »

4 000 employés de l’aéroport de Londres Heathrow menacent d’un « blocage » 

Le même syndicat appelle aussi à la grève à London Heathrow, l’aéroport le plus fréquenté d’Europe (80 millions de passagers en 2018). Plus de 4 000 employés au sol (maintenance, sécurité, bagagistes...) sont appelés à se mobiliser suite à l’échec de négociations salariales entamées il y a 18 mois.

L’organisation syndicale annonce « le chaos pendant les voyages d’été ». Cette grève des personnels de l’aéroport s’annonce en trois vagues, entre fin juillet et fin août :

  • Vendredi 26 et samedi  27 juillet
  • Lundi 5 et mardi 6 août
  • Vendredi 23 et samedi 24 août

Cette menace de grève fait suite au rejet d’une demande d’augmentation salariale...

Selon le syndicat Unite, « le mouvement peut potentiellement aboutir à un blocage de l’aéroport » et mettre en péril les projets des voyageurs qui fréquentent London Heathrow chaque jour. De son côté, le gestionnaire de l’aéroport a assuré avoir pris ses dispositions pour « opérer en toute sécurité » et discuter avec les compagnies aériennes pour minimiser l’impact de cette mobilisation.

Quels sont les droits des passagers en cas de grève à l’aéroport ?

Que faire si votre vol est perturbé du fait d’une de ces deux grèves en juillet et en août ? Tout d’abord, il faut distinguer s’il s’agit d’une grève externe ou interne à la compagnie.

  • Grève des employés easyJet à London Stansted

Dans le cas de la grève à l'aéroport de Londres Stansted, il s’agit d’employés d’easyJet. Bien que salariés d’une entreprise sous-traitante, il revient à la compagnie d’anticiper. Elle a, d’ailleurs, déjà mentionné des « dispositions » pour éviter au maximum d’impacter les voyages de ses clients entre le 25 juillet et le 27 août.

Si le vol est éligible au regard du règlement européen qui encadre les droits des passagers, il sera possible de réclamer une indemnisation :

- Si le vol subit un retard à l’arrivée supérieur à 3 heures ou s’il est annulé moins de 14 jours avant, par exemple.

- S’il est opéré par une compagnie aérienne européenne au départ ou à l’arrivée dans un pays de l’Union européenne (mais aussi en Suisse, en Islande ou en Norvège)

- S’il est au départ d’un aéroport de l’U.E, quelle que soit la nationalité de la compagnie qui l’opère

  • Grève des employés de l'aéroport de London Heathrow

Dans le cas de la grève prévue à Londres Heathrow, les circonstances sont différentes. Il s’agit d’une mobilisation des salariés de l’aéroport. « En ce sens, les compagnies aériennes n’ont pas la maîtrise totale des événements. La grève des personnels de l’aéroport est donc exonératoire au versement d’une compensation, au même titre que la grève du contrôle aérien, par exemple », explique Anne-Laure Hery, porte-parole d’Air Indemnité.

En revanche, si vous devez attendre à l’aéroport plus de deux heures votre prochain vol (pour un court-courrier), plus de trois heures (moyen-courrier) ou plus de quatre heures (long-courrier), la compagnie doit vous proposer une assistance, même si la raison de la perturbation ne lui incombe pas. 

Auteur : Vanessa d'Air Indemnité

Crédit photos : © LHR Airports Limited

Rédigé le 19/07/2019

Tags : Aéroports Grèves

Ces articles pourraient également vous intéresser :

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici