Actualités du voyage

Grève du 5 décembre : 20% de vols annulés, Air France et Easyjet touchées

Grève du 5 décembre : 20% de vols annulés, Air France et Easyjet touchées

Facebook logo Twitter logo LinkedIn logo Mail logo

La journée du 5 décembre 2019 promet d'être noire. Il n'y a pas que les transports terrestres qui seront touchés. Côté aérien, plusieurs syndicats de personnels au sol d'Air France et un syndicat représentant des aiguilleurs du ciel appellent à la mobilisation. Résultat : la Direction Générale de l'Aviation Civile (DGAC) prévoit la suppression de 20% des vols sur le territoire français le 5 décembre. Air France et Easyjet ont prévu de supprimer des vols. Explications.

Annulation de 20% des vols depuis/vers la France

Même si le transport aérien sera relativement épargné comparé aux transports terrestres, il n'en reste pas moins que les voyageurs ayant prévu un vol au départ ou en provenance d'un aéroport français risquent de connaître des perturbations. A moins de 24 heures d'un conflit qui promet de mobiliser de nombreuses professions et de paralyser une grande partie du pays - forces de l'ordre, transports, enseignement, urgences - on connaît le taux de grévistes au sein des aiguilleurs du ciel. Le porte-parole de la DGAC a ainsi indiqué à l'AFP mardi 3 décembre qu'il fallait prévoir la suppression de 20% des vols sur le territoire français dans le cadre de la mobilisation contre la réforme des retraites. « On enlève 20% des capacités, les plans de vol des compagnies aériennes doivent s'ajuster en conséquence », a-t-il déclaré.

  • Air France annule 15% de ses moyen-courriers et 30% de ses vols domestiques

La compagnie française Air France s'est d'abord peu affolée étant donné qu'aucun syndicat représentant les personnels navigants et les pilotes n'a appelé à la mobilisation. En revanche, onze syndicats représentant ses personnels au sol ont appelé à des arrêts de travail, en soutien au mouvement contre la réforme des retraites du gouvernement. Par ailleurs, elle a dû adapter son programme de vols en réaction à l'annonce de la DGAC. 

Le 4 décembre, Air France a indiqué des suppressions de vols : « dans le cadre du mouvement national d’appel à la grève en France le 5 décembre 2019, relayé par un préavis des contrôleurs aériens français du 5 au 7 décembre, la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) a demandé aux compagnies aériennes de réduire leur programme de vols au départ et à l’arrivée des aéroports de Paris CDG, Paris Orly, Lyon, Marseille, Toulouse et Bordeaux pour la journée du 5 décembre 2019. »

Aucun vol long-courrier ne devrait être supprimé. En revanche, la compagnie prévoit :
- l’annulation de 15% de ses vols moyen-courriers
- l’annulation de près de 30% de ses vols intérieurs

Quant à savoir si les vols prévus les jours suivants seront touchés, la compagnie prévient : « des perturbations sont possibles également pour les journées du 6 et du 7 décembre, et notre programme de vol sera adapté la veille, en fonction des recommandations de la DGAC. »

En revanche, sa filiale low-cost, Transavia France, n’a pas prévu de modifier son programme de vols pour le moment.

Vol Air France annulé ? Demandez une indemnité.

 

  • Easyjet annule 233 vols en Europe

De son côté, la compagnie britannique Easyjet, deuxième compagnie la plus présente dans l’Hexagone, prévient sur son site : « comme toutes les compagnies aériennes, nos vols à destination et en provenance des aéroports français, ainsi que ceux qui volent dans l’espace aérien français, pourraient être touchés ».

Par ailleurs, à 24 heures du début de la grève, elle a fait savoir à l’AFP qu’elle supprimait 233 vols, dont 70 concerneront le Royaume-Uni, mais sans détailler davantage la proportion de ses vols touchés.

Vol easyJet annulé ? Réclamez une indemnité.

 

Comment reporter ou annuler son vol du 5 décembre ?

  • Comment reporter ou annuler son voyage avec Air France ?

Comme à son habitude, la compagnie Air France propose un report de vol sans frais, jusqu’au 15 décembre. Cette option concerne les personnes ayant prévu de voyager pendant la grève du contrôle aérien et qui disposent d’un billet émis avant le 29 novembre inclus.

Les voyageurs souhaitant reporter leur vol après le 15 décembre, modifier leur destination ou ville de départ ou simplement annuler leur voyage se verront remettre un avoir (non remboursable) d’une validité d’un an pour tout vol sur les lignes Air France ou KLM.

  • Comment reporter ou annuler son voyage avec Easyjet ?

« En raison de l'augmentation des demandes attendues au centre d'appels, nous conseillons aux clients qui voyagent pendant la période de grève de vérifier l'état de leurs vols sur notre page Flight Tracker ou de gérer leurs réservations en consultant notre application mobile et/ou notre site internet www.easyjet.com », peut-on lire sur le site d'Easyjet. Cependant, les clients touchés par une annulation liée à la grève devraient être informés directement par SMS ou e-mail.

La compagnie low-cost prévoit également la possibilité de remplacer le vol annulé par un autre vol sans frais ou de se faire rembourser le billet d'avion « en se connectant à la rubrique Gérer les réservations sur easyJet.com ou en utilisant notre Flight Tracker: easyjet.com/XXXX (votre numéro de vol) ».

Concernant la prise en charge de ses passagers dans le cas d’un report de vol, elle explique sur son site  : « Nous conseillons à nos clients qui seront dans l’obligation de passer la nuit [sur place] de réserver une chambre le mardi sur l’onglet  Flight Tracker de notre page easyjet.com/XXXX (numéro de vol) ».

Quel dédommagement en cas de vol annulé à cause de la grève ?

  • Pas d’indemnisation en cas de grève des contrôleurs aériens

« Dans le cas d’une grève impliquant la suppression de vols ou des retards, il est important de connaître la cause de la grève. En effet, dès lors qu’il s’agit d’une grève interne à la compagnie, c’est-à-dire que ses personnels sont grévistes, celle-ci est tenue responsable. En revanche, dans le cas présent, les compagnies aériennes sont contraintes de réduire la voilure suite aux recommandations de la DGAC qui prévoit 20% de capacité en moins du fait de grèves au sein du contrôle aérien. Or, une grève du contrôle aérien est une circonstance exceptionnelle au regard du règlement CE 261/2004 car c'est un événement échappant à la maîtrise de la compagnie aérienne. Ce faisant, les passagers aériens ne peuvent être indemnisés », explique Baptiste Lo-Presti, porte-parole d’Air Indemnité.

  • Une prise en charge obligatoire de la compagnie aérienne

En ce qui concerne les obligations des compagnies aériennes, celles-ci demeurent les mêmes, que la grève concerne son personnel ou qu’elle émane du contrôle aérien : « en vertu du règlement européen, la compagnie aérienne a l’obligation de proposer une alternative à ses passagers en cas de vol annulé : ceux-ci peuvent être, soit remboursés, soit replacés sur un autre vol. Dans ce dernier cas, la compagnie est tenue de les prendre en charge dans l’attente du départ de leur vol de remplacement : elle doit leur offrir nourriture, boissons voire hébergement si le vol de substitution ne peut avoir lieu le jour même », conclue Baptiste Lo-Presti.

 

 

 

  

Auteur : Vanessa d'Air Indemnité

Crédit photos : © Soonthorn - Adobe Stock

Rédigé le 04/12/2019

Tags : Grèves

Ces articles pourraient également vous intéresser :

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici