Actualités du voyage

Aigle Azur en liquidation judiciaire : un sursis jusqu'au 27 septembre

Aigle Azur en liquidation judiciaire : un sursis jusqu'au 27 septembre

Facebook logo Twitter logo LinkedIn logo Mail logo

La deuxième compagnie aérienne française, Aigle Azur, a été placée en liquidation judiciaire le lundi 16 septembre, soit 2 semaines seulement après son placement en redressement judiciaire. Cette décision s'accompagne d'une poursuite des activités jusqu'au 27 septembre, date à laquelle les juges devront se prononcer sur les offres de reprise. A ce propos, le Tribunal de Commerce d'Evry a accordé un délai supplémentaire aux prétendants à la reprise d'Aigle Azur qui ont jusqu'au mercredi 18 septembre à minuit pour parfaire leurs offres...

Près de 150 millions de dettes

L'audience du lundi 16 septembre a mis en lumière un « passif de 148 millions d’euros » (dans l'attente que les comptes soient certifiés), bien supérieur à ce qui avait toujours été communiqué. Cette information a médusé les salariés, qui avaient en tête une dette estimée entre 60 et 80 millions d’euros. Plombée financièrement, la compagnie française a donc été placée en liquidation judiciaire au terme de cette audience. Cette décision s'accompagne de deux autres mesures.

D'abord, les repreneurs potentiels disposent d'un sursis supplémentaire pour déposer de nouvelles offres. « Aujourd’hui les offres n’ont pas été suffisamment satisfaisantes, le tribunal a demandé une amélioration des offres » : c'est le message adressé par le Tribunal de Commerce d'Evry à l'issue de l'audience du 16 septembre qui s'est tenue en huis clos.

Décision finale au plus tard le 27 septembre

Deuxième annonce : les offres de reprises pourront être remises « jusqu’à mercredi minuit », a confirmé le tribunal, qui les examinera le 23 septembre. Un jugement (en délibéré) devrait être rendu « au plus tard le 27 septembre ». L'autre « bonne nouvelle », au vu de la situation actuelle qui inquiète évidemment les 1 150 salariés d'Aigle Azur, est le maintien de la compagnie en activité jusqu'à cette date fatidique. En clair, cela signifie que les salariés ne sont pas licenciés économiques et continueront d'être payés jusqu'au 27.

Pour le Tribunal de Commerce d'Evry, ce sursis offert à Aigle Azur a pour but « la sauvegarde d’un maximum de salariés ». Jusqu'à présent, les offres qui semblaient les plus salutaires, et, en particulier, celles d'Air France et du groupe Dubreuil (French Bee, Air Caraïbes) n'avaient pas pu être acceptées en l'état. 

Air France et le groupe Dubreuil : une offre de reprise combinée ?

En effet, dans son offre, Air France se montrerait intéressée par l'activité moyen-courrier de la compagnie Aigle Azur, notamment ses créneaux vers l'Algérie, tandis que le groupe Dubreuil porterait davantage son intérêt sur les liaisons long-courriers dans le but de développer son activité dans les Caraïbes et vers l'Afrique. Fraîchement arrivé à son poste, le secrétaire d'Etat aux transports, Jean-Baptiste Djebbari, a également soumis l'idée de proposer une « offre combinée » d’Air France et d’Air Caraïbes.  Un tel combo pourrait sauver 80% des effectifs en France mais pas les salariés basés en Algérie.

Les syndicats, inquiets, encouragent une offre de ce type et souhaitent profiter de ce court délai supplémentaire pour « négocier un accord de performance collectif » avec les futurs repreneurs. Selon le secrétaire général de la branche transport aérien de la CFDT, l'enjeu est de « négocier les conditions de reprise des salariés d’Aigle Azur par Air France et Air Caraïbes ». 

Le groupe Dubreuil à la rescousse des salariés d'Aigle Azur 

Or, le groupe Dubreuil n'a pas attendu longtemps avant de faire un appel du pied aux salariés d'Aigle Azur dont l'avenir est incertain. Le groupe français, qui détient Air Caraïbes et French Bee, s'est adressé à eux par le biais d'un communiqué le 17 septembre : « Suite à l’audience ce lundi 16 septembre du tribunal de commerce d’Évry, le Groupe Dubreuil Aéro a créé une adresse e-mail unique dédiée à l’ensemble des collaborateurs de la compagnie Aigle Azur souhaitant faire part de leur souhait de rejoindre le groupe. »

 

 

 

Auteur : Vanessa d'Air Indemnité

Crédit photos : © Karolciesluk - Fotolia

Rédigé le 17/09/2019

Tags : Compagnies aériennes

Ces articles pourraient également vous intéresser :

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici