Actualités du voyage

La compagnie Aigle Azur placée en redressement judiciaire Nouveauté !

La compagnie Aigle Azur placée en redressement judiciaire

Facebook logo Twitter logo LinkedIn logo Mail logo

[Mise à jour le 05/09/2019]

C'est le triste feuilleton de l'été : Aigle Azur et ses difficultés. Depuis le 2 septembre, la deuxième compagnie tricolore est en redressement judiciaire et les choses évoluent très vite... Si cette décision n'avait au départ aucun impact sur ses opérations et donc, sur les voyageurs, elle a annoncé ce 5 septembre suspendre les réservations à compter du 10 septembre, lendemain de la date fixée pour le dépôt d'offres de la part de potentiels repreneurs... 

Aigle Azur en cessation de paiements

En difficultés financières depuis longtemps, la compagnie Aigle Azur vit un été abracadabrant. Sa rentrée s'annonce tout aussi compliquée.

Sur fond de guerre intestine, la deuxième compagnie aérienne française a été placée sous l'autorité d'une administratrice provisoire le 27 août par le tribunal de commerce d'Evry, suite au  « putsch » d'un actionnaire minoritaire de la compagnie, qui avait tenté d'évincer le PDG actuel de la compagnie, Frantz Yvelin. Dans un communiqué de son PDG en date du 28 août, la crise interne qui frappe la compagnie depuis des semaines a donc éclaté au grand jour révélant une scission entre la direction et une partie des employés favorables à cet actionnaire, auto-proclamé président, qui fait depuis l’objet de poursuites judiciaires par la direction de la compagnie...

Pour rappel, la compagnie Aigle Azur, spécialisée dans les liaisons France-Algérie (elles représentent la moitié de son activité) existe depuis 1946 et a transporté 1,88 millions de passagers en 2018. 

Lundi 2 septembre, une réunion extraordinaire s'est tenue au siège de la compagnie, près d'Orly. Son ordre du jour, peu équivoque, mentionnait une « information-consultation sur l’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire ». Aigle Azur emploie 1 150 personnes dont 800 en France.

Selon le PDG Frantz Yvelin, la compagnie « perd de l'argent depuis 2012 » et sa dette actuelle pourrait dépasser plus de 40 millions d'euros

La deuxième compagnie française en redressement judiciaire

Lundi 2 septembre, le transporteur s'est déclaré en cessation de paiements et a été placé dans la foulée, à sa demande, en redressement judiciaire dans l'espoir d'une reprise par un (des) potentiel(s) repreneur(s).  Une information confirmée par la DGAC : « La compagnie Aigle Azur a été placée ce jour en redressement judiciaire par le Tribunal de commerce d'Evry ». Et d'ajouter : « L'État est mobilisé pour accompagner la recherche de la meilleure solution possible pour préserver l'emploi et assurer la continuité de l'activité économique ».

Porte-parole d'Air Indemnité, Anne-Laure Hery explique : « Le placement en redressement judiciaire doit permettre à la compagnie de continuer à fonctionner, en payant ses salariés et en ouvrant la voie à des repreneurs potentiels, afin de sauvegarder l'activité et de la pérenniser. Evidemment, pour Aigle Azur, l'enjeu est de préserver sa trésorerie et de pouvoir poursuivre son activité au terme de la période d'observation qui lui est accordée. Cependant, force est de constater que tout est allé très vite dans cette histoire, ce qui rend l'hypothèse d'une issue positive de plus en plus incertaine ».

Aigle Azur reprise par Air France ?

En effet, la compagnie Aigle Azur dispose de peu de temps. L'ouverture d'une procédure de redressement judiciaire est assorti d'une « une période d'observation » comme le rappelait La Tribune dans un article du 1er septembre. Cette dernière doit permettre de maintenir l'activité et de recevoir des offres d'éventuels repreneurs. 

Malheureusement, la date limite de dépôt d'offres a été fixée, depuis, au 9 septembre : un délai d'une semaine extrêmement court étant donné les circonstances. Parmi les potentiels repreneurs on compterait l'actionnaire « putschiste » qui s'était prêt à mettre 15 millions d'euros sur la table, mais également une poignée de compagnies concurrentes qui pourraient se montrer intéressées par les créneaux disponibles à Orly, à commencer par les compagnies du groupe IAG. Selon La Tribune, la compagnie Air France travaillerait également sur plusieurs scénarios d'offres...

Désormais en redressement judiciaire, la compagnie Aigle Azur pourrait être faire l'objet d'une liquidation dans la foulée si aucune offre tangible n'est acceptée. Le 4 septembre, le PDG de la compagnie a annoncé sa démission en direct sur BFM TV. Jeudi 5 septembre, la compagnie fermait les réservations de vols après le 9 septembre et les témoignages de clients bloqués commencent à affluer sur les réseaux sociaux...

 

 

 

Auteur : Vanessa d'Air Indemnité

Crédit photos : © imagii - Pixabay

Rédigé le 03/09/2019

Tags : Compagnies aériennes

Ces articles pourraient également vous intéresser :

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici