Actualités du voyage

Grèves des pilotes britanniques de Ryanair fin août et début septembre Nouveauté !

Grèves des pilotes britanniques de Ryanair fin août et début septembre

Facebook logo Twitter logo LinkedIn logo Mail logo

Un conflit larvé couvait depuis plusieurs semaines entre les pilotes britanniques et la direction de Ryanair. Les pilotes avaient jusqu'au 7 août pour se prononcer sur la possibilité de faire grève. C'est chose faite. Les pilotes britanniques de Ryanair ont décidé de faire grève les 22 et 23 août et du 2 au 4 septembre inclus. 

Alors qu'elle doit faire face à des résultats en baisse, notamment à la suite des problèmes liés au Boeing 737 MAX, et qu'elle s'apprête à supprimer des centaines d'emplois, ayant annoncé la fermeture de bases aéroportuaires dans les prochains mois, Ryanair est, en plus, soumise à de nouveaux mouvements sociaux. Comme l'été dernier, les personnels de la compagnie irlandaise à bas coûts se mobiliseront pour faire valoir une amélioration de leurs conditions salariales.

Les pilotes britanniques en grève les 22 et 23 août et du 2 au 4 septembre

A l'appel du syndicat Balpa (British Airline Pilots Association), une majorité écrasante (79,5%) de pilotes membres de l’organisation syndicale ont voté en faveur d'une grève. 
Seule instance représentative des salariés de Ryanair au Royaume-Uni - rappelons que Ryanair a reconnu pour la première fois en 32 ans d'existence des syndicats en décembre 2017 – Balpa dit avoir envoyé, à travers les résultats de ce suffrage, « un message très clair et très fort à la direction de la compagnie ». Une première grève de 48 heures aura lieu à partir du 22 août et une seconde du 2 au 4 septembre, a indiqué le Balpa.

Les revendications des pilotes de Ryanair portent notamment sur les salaires, les retraites et les prestations de maternité.

Le syndicat britannique se dit cependant déterminé à parvenir à un accord négocié. Son secrétaire général a déclaré dans un communiqué : « Il est impératif que nous résolvions ce différend de toute urgence pour éviter une grève. Aucun pilote ne veut gâcher les projets de voyage des membres du public, mais actuellement, il semble que nous n'ayons pas le choix ».

Que faire si son vol est annulé à cause de la grève des pilotes Ryanair ?

Ryanair s'est dit déçue par les actions envisagées par les pilotes du Balpa mais se veut rassurante, affirmant que ces derniers représentent « moins de 50% » de ses pilotes britanniques : « Balpa n'a aucun mandat pour perturber les vacances et les vols de nos clients, particulièrement à un moment où les pilotes britanniques font face à des pertes d'emplois en raison des reports de livraison du Boeing MAX ainsi qu'à la menace d'un Brexit sans accord le 31 octobre », a déclaré la direction de Ryanair.

Pour l'heure, il est donc difficile d'évaluer l'impact potentiel de ce mouvement de grève prévu sur 5 journées au total.

Si vous avez un vol Ryanair prévu depuis/vers la Grande-Bretagne à ces dates, vous risquez de rencontrer des perturbations liées à un manque de personnel (pilotes) pour opérer les vols.

« Cependant, un règlement européen fixe des obligations aux compagnies aériennes en cas de vol annulé ou retardé. La compagnie a une obligation d'information et de prise en charge de ses passagers, et, dans le cas où la raison de l'annulation ou du retard lui est imputable, elle doit également indemniser chaque passager en réparation du préjudice subi », rappelle Anne-Laure Hery, porte-parole d'Air Indemnité.

  • En ce qui concerne la prise en charge, elle se définit par la possibilité de passer deux communications gratuites, la proposition de nourriture et de boissons, voire l’hébergement et le transport à la charge de la compagnie, dans le cas où le vol est reporté au lendemain. La compagnie doit cette prise en charge à ses passagers dès lors que le vol est retardé de plus de 2 heures au départ (vol de moins de 1 500 km), de plus de 3 heures (1 500-3 500 km) ou de plus de 4 heures (plus de 3 500 km).

  • En cas retard supérieur à 5 heures au départ, les passagers peuvent renoncer à prendre le vol initial et demander le remboursement du billet d’avion. La compagnie doit alors rembourser le billet non utilisé sous 7 jours.

  • En cas d'annulation de vol moins de 14 jours avant la date prévue, la compagnie doit proposer soit le remboursement du billet d'avion soit un vol de remplacement dans des conditions de voyage similaires.

  • En cas d'annulation de vol ou de vol retardé de plus de 3 heures à l’arrivée à la destination, les passagers peuvent réclamer une indemnité. Un règlement européen prévoit un dédommagement forfaitaire par passager lorsque que le motif de l'annulation ou du retard est imputable à la compagnie (en l'occurrence, c'est le cas d'une grève de personnel) : de 250, 400 ou 600 euros, en fonction de la distance du vol. 

Grèves de PNC au Portugal en août, grèves possibles des pilotes en Irlande...

Mais il n'y a pas qu'en Grande-Bretagne que la fin de l'été pourrait être compliquée chez Ryanair. Un vent de contestation souffle également au Portugal et en Irlande :

  • Au Portugal, le SNPVAC, un syndicat représentant le personnel de cabine de Ryanair, a déposé un préavis de grève de 5 jours : du 21 au 25 août inclus. En paralèlle, le syndicat a annoncé, le 7 août, que la base de Faro pourrait être fermée l'année prochaine...

  • En Irlande, le syndicat Forsa-Ialpa, organise un vote sur la possibilité de faire grève. Les résultat sont attendus le 9 août.

Auteur : Vanessa d'Air Indemnité

Crédit photos : © pagarau - Pixabay

Rédigé le 08/08/2019

Tags : Grèves

Ces articles pourraient également vous intéresser :

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici