Actualités du voyage

Grève du 5 décembre : Air France rejoint le mouvement

Grève du 5 décembre : Air France rejoint le mouvement

Facebook logo Twitter logo LinkedIn logo Mail logo

Le 5 décembre s’annonce comme une journée noire dans les transports… et l’aérien devrait également être concerné par des arrêts de travail. Alors que plusieurs syndicats de la SNCF et de la RATP ont appelé à une « grève reconductible » en septembre dernier, deux syndicats représentant des personnels d’Air France viennent d’annoncer qu’ils suivraient le mouvement…

De l’aveu du secrétaire d’Etat chargé des transports, Jean-Baptiste Djebbari, la grève interprofessionnelle du 5 décembre sera « probablement une grève suivie ». Outre le rail, le transport aérien devrait également connaître des perturbations. En effet, les syndicats FO Air France et la CGT Air France ont annoncé qu’ils rejoignaient la mobilisation nationale contre la réforme des retraites…

Le premier syndicat des personnels au sol d’Air France a déposé un préavis

C’est d’abord FO Air France, premier syndicat des personnels au sol de la compagnie française, qui a annoncé, début novembre, avoir déposé un préavis de grève reconductible. FO Air France va donc se joindre au mouvement pour protester contre le projet de « système universel de retraites » porté par le gouvernement. « Cette mobilisation doit conduire à bloquer l’ensemble des transports, leurs logistiques et leurs infrastructures : route, chemin de fer, transport aérien, transport maritime et fluvial, transport urbain… Et contribuer ainsi à établir le rapport de force nécessaire pour faire plier le gouvernement et obtenir le retrait du projet de retraite universelle à points Macron-Delevoye », peut-on lire dans son communiqué.

La CGT Air France rejoint aussi le mouvement

Il y a quelques jours, la CGT Air France a annoncé à son tour qu’elle rejoignait le mouvement. Cette organisation syndicale représente toutes les catégories de personnels actifs de la compagnie Air France : personnels au sol et personnels navigants sont donc concernés par son appel à cesser le travail.

Dans un communiqué relayé sur ses réseaux sociaux le 13 novembre, la CGT Air France invite les personnels à débrayer « pour ne pas se retrouver à 64 ans sur le tarmac, dans un cockpit, dans une cabine d’avion, dans un bureau ou à un comptoir d’enregistrement » et à dire « non à cette casse des retraites en menant le combat qui débutera le 5 décembre 2019 ».

Dans ces conditions, plusieurs aéroports pourraient enregistrer des retards ou des vols annulés le 5 décembre et dans les jours qui suivront si la grève est reconduite…

Passagers d’Air France : comment s’organiser le 5 décembre ?

Pour le moment, il est trop tôt pour connaître l’impact de la mobilisation du 5 décembre prochain sur le trafic aérien. Si la grève s’annonce suivie et importante dans les transports terrestres, dans l’aérien, FO et la CGT chez Air France sont pour l'heure les seuls syndicats à avoir appelé à la grève. En tout cas, la compagnie Air France n’a pas encore réagi à ces annonces.

Rappel : droits des passagers en cas de perturbations de vols liées à la grève

Si l’appel à la grève véhiculé par les syndicats d’Air France est suivi par les personnels de la compagnie, qu’ils soient au sol ou navigants, les conséquences pourraient être importantes sur le programme de vols d’Air France du 5 décembre prochain. Or, en cas de grève suivie, Air France devra communiquer sur l’état de ses vols. La compagnie a, en effet, une obligation d’information envers ses passagers. « Dans le cas de précédentes grèves, Air France avait communiqué sur son site Internet les solutions mises en place pour les passagers concernés par des annulations de vol. Généralement, il s’agissait d’offrir aux passagers la possibilité d’avancer ou de reporter gratuitement leur vol », explique Baptiste Lo-Presti, responsable juridique chez Air Indemnité.

Cependant, les passagers peuvent choisir de renoncer à leur billet – par exemple, s’il ne leur est pas possible de voyager à une autre date – et d’être remboursés. « Au regard du règlement européen, si le vol est retardé de plus de 5 heures au départ ou s’il est annulé, la compagnie doit proposer aux passagers une alternative : soit un vol de remplacement dans des conditions de vol similaires, soit le remboursement du billet d’avion. Dans le cas où le vol est reporté, le passager a droit à une prise en charge : nourriture, boissons, deux communications et éventuellement hébergement et transport depuis et vers l’aéroport en fonction du temps d'attente jusqu'au départ du vol de remplacement », rappelle Baptiste Lo-Presti.

Enfin, si un vol est annulé suite à une grève du personnel de la compagnie, les passagers peuvent être éligibles à une indemnité forfaitaire de 250€, 400€ ou 600€ (selon la distance parcourue par le vol).

 

Vol Air France annulé ? Demandez une indemnité !

 

 

Auteur : Vanessa d'Air Indemnité

Crédit photos : © Daniel Eledut - Unsplash

Rédigé le 15/11/2019

Tags : Compagnies aériennes Grèves

Ces articles pourraient également vous intéresser :

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici