Actualités du voyage

Risque de grèves chez easyJet en décembre

Risque de grèves chez easyJet en décembre

Facebook logo Twitter logo LinkedIn logo Mail logo

Les hôtesses de l'air et stewards de la compagnie easyJet basés en France en grève en décembre ? C'est ce qui pourrait arriver selon le Syndicat national du personnel navigant commercial (SNPNC), qui représente les hôtesses de l’air et stewards d’easyJet. Ce dernier a annoncé il y a quelques jours que des perturbations et grèves pourraient toucher la compagnie en décembre...

Des erreurs de paie pointées du doigt

Dans un communiqué en date du 29 octobre, la section SNPNC-FO easyJet déclare que « de probables perturbations et grèves » pourraient se produire en fin d'année. En cause : des erreurs de paie récurrentes rencontrées par les PNC de la compagnie et déjà pointées du doigt à plusieurs reprises par le syndicat. Selon celui-ci, cette situation dure, en effet, « depuis de trop nombreux mois ». 

Il y a un an déjà, le SNPNC-FO mettait en garde la direction d'easyJet contre des erreurs sur les paies de ses salariés et avait rejoint le mouvement de mobilisation nationale du 9 octobre 2018. Cette fois, le syndicat représentant les stewards et hôtesses de la compagnie low-cost « exige qu'easyJet prenne la mesure de la situation et la corrige en urgence », mais elle souhaite aussi que la compagnie « revoit l'ensemble de ses process ».

Selon le syndicat, ces erreurs régulières sur les fiches de paie des salariés ont des conséquences qui peuvent être « très lourdes » (refus de prêts, par exemple). De plus, ces erreurs concerneraient à la fois les salaires de base qui ne correspondent pas au poste occupé mais aussi les cumuls annuels.

easyJet sommée d’agir avant le 15 novembre pour éviter des grèves

« Les salariés easyjet ne doivent pas être pénalisés dans leur vie privée parce qu’ils travaillent à easyJet », résume le SNPNC. En conséquence, le syndicat « se réserve la possibilité d'appeler les hôtesses et stewards easyJet basés en France à des arrêts de travail pendant le mois de décembre si l'ensemble des bulletins de paye erronés n'ont pas donné lieu à un bulletin correctif d'ici le 15 novembre 2019 ».

De son côté, la direction de la compagnie aérienne indique avoir pris connaissance du communiqué du syndicat et affirme s'atteler à trouver une solution, tout en précisant qu'elle a déjà changé de prestataire de paie en juin dernier.

Pour le moment, la compagnie indique qu'aucun préavis de grève n'a été déposé. La date butoir étant fixée au 15 novembre par le syndicat représentatif des PNC, la direction d'easyJet dispose encore d'une dizaine de jours pour rectifier le tir et « agir comme un acteur social et un employeur responsable », selon les mots du SNPNC.

En cas de grève des PNC : quelles solutions pour les passagers ?

« Dans le cas où un préavis de grève serait déposé à compter de mi-novembre, la compagnie devrait alors faire tout son possible pour arranger un programme de vols en conséquence et prévenir les passagers dont les vols pourraient être touchés par cette grève. Pour rappel, en cas de grève du personnel de la compagnie aérienne, au regard de la réglementation et de la jurisprudence européennes, la compagnie aérienne doit non seulement prendre en charge ses passagers en leur proposant notamment une alternative de transport - vol de remplacement ou remboursement - mais également les indemniser à hauteur de 250, 400 ou 600 euros selon la distance parcourue par le vol », rappelle Baptiste Lo-Presti, responsable juridique chez Air Indemnité.

 

Vol perturbé ? Vérifiez votre droit à une indemnité !

 

 

Auteur : Vanessa d'Air Indemnité

Crédit photos : © imagii - pixabay

Rédigé le 12/11/2019

Tags : Compagnies aériennes Grèves

Ces articles pourraient également vous intéresser :

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici