Actualités du voyage

Air France : nouvel appel à la grève du 23 au 26 juin Nouveauté !

Air France : nouvel appel à la grève du 23 au 26 juin

Facebook logo Twitter logo Google+ logo LinkedIn logo Mail logo

[MAJ le 15/06/18]
Le bras de fer a repris chez Air France. Après un mois d'accalmie suite à la démission de l'ancien PDG, Jean-Marc Janaillac, les négociations ont recommencé entre l'intersyndicale et la direction. Réunis vendredi dernier, les 10 syndicats ont annoncé un appel à la grève de 4 jours : les 23, 24, 25 et 26 juin. 

L'intersyndicale d'Air France n'aura pas attendu la prochaine réunion du comité d'entreprise, prévu le 14 juin, pour annoncer de nouvelles grèves. Comme on pouvait s'y attendre, la mobilisation en faveur d'une revalorisation salariale semble reprendre. La présidente d'Air France-KLM par intérim, Anne-Marie Couderc, a écrit vendredi aux syndicats en promettant des « réponses concrètes » sur les salaires. Entre temps, l'intersyndicale a fait savoir dans un communiqué le 8 juin intitulé « Stop ou encore ?! » qu'elle appelait à de nouvelles grèves : « Faute de trouver une solution pour résoudre ce conflit, l’intersyndicale appelle aujourd’hui à un arrêt de travail du 23 au 26 juin. Ce préavis sera levé ou renforcé en fonction des annonces à venir de la direction. »

Préavis de grève maintenu pour fin juin... et après ?

De son côté, la direction d'Air France s'est également fendue d'un communiqué le même jour : « L'intersyndicale a confirmé un nouvel appel à la grève pour les journées du 23, 24, 25 et 26 juin, alors même que des mesures et actions concrètes seront présentées par Anne-Marie Couderc et Franck Terner, Directeur général d’Air France, lors du prochain CCE d’Air France prévu le 14 juin 2018. Cette position n’est pas compatible avec l’intérêt collectif et le souci d’avenir de la compagnie.»

Sauf que, jeudi 14 juin, lors de CCE aucune mesure salariale n'a en fait été annoncée. Résultat : l'intersyndicale annonce maintenir le préavis de grève pour les dates annoncées du 23 au 26 juin et envisage même de déborder sur début juillet. De quoi impacter les premiers départs en vacances de ses usagers...  « La direction appelle l’intersyndicale à lever le préavis de grève qui aggraverait la situation de l’entreprise », indiquait la direction d'Air France jeudi dans un communiqué car la grève « impacterait lourdement [ses] clients à la veille de la période estivale ».

Comment anticiper les grèves ?

Voici nos conseils aux voyageurs ayant réservé un vol via la compagnie Air France aux dates des 23, 24, 25 ou 26 juin :

- Munis de votre numéro de vol, consultez la rubrique « Informations / Infos vols et aéroports » sur le site ou sur l'application Air France : le programme actualisé des vols est généralement connu 24 heures avant.

- Veillez à avoir bien mis à jour vos coordonnées dans votre dossier de réservation : Air France dispose d'un service permettant d'informer directement ses passagers individuellement sur l'état de leur vol.

- Air France devrait, comme lors de chaque grève précédente, proposer des mesures commerciales permettant aux voyageurs d'anticiper, d'annuler ou de reporter leur vol.

Que faire en cas de vol retardé ou annulé à cause de la grève ?

Si votre vol est concerné par la grève, vous devriez donc bénéficier de mesures commerciales permettant une annulation, un report ou une anticipation de votre voyage. Mais, que faire si un report ou une anticipation de votre date de voyage n'est pas possible ? Savez-vous que le réglement européen CE 261/2004 encadre les droits des passagers aériens et fixe des obligations aux compagnies ?
Une grève de la compagnie aérienne n'étant pas une circonstance exceptionnelle au regard de cette règlementation, tout passager dont le vol Air France serait impacté pour cette raison dispose de plusieurs droits :

- En cas de retard supérieur à 2, 3 ou 4 heures au départ (en fonction de la distance du vol) ou en cas d'annulation de vol, la compagnie doit assistance à ses passagers. Nourriture, boissons, deux communications (mail, téléphone) et, si nécessaire (vol reporté au lendemain ou vol de remplacement le lendemain), hébergement et transport doivent être pris en charge par la compagnie.

- En cas d'annulation de vol, la compagnie doit proposer soit un vol de remplacement dans les meilleurs délais et dans des conditions de voyage similaire, soit un remboursement du billet

- En cas de retard au départ supérieur à 5 heures, le passager peut exiger le remboursement du billet d'avion.

- En cas de retard à l'arrivée à sa destination finale supérieur à 3 heures ou d'annulation de vol, une indemnité forfaitaire doit lui être versée. Elle est de 250, 400 ou 600 euros en fonction de la distance parcourue.

Attention ! L'indemnité forfaitaire n'est pas un remboursement, selon les situations vous pouvez donc bénéficier du remboursement du billet ET d'une indemnisation.

Auteur : Vanessa d'Air Indemnité

Crédit photos : © photothèque Air France

Rédigé le 11/06/2018

Tags : Grèves

Ces articles pourraient également vous intéresser :

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici