Actualités du voyage

Boeing 737 MAX : la compagnie Southwest suspend ses vols à l'aéroport de Newark dès novembre

Boeing 737 MAX : la compagnie Southwest suspend ses vols à l'aéroport de Newark dès novembre

Facebook logo Twitter logo LinkedIn logo Mail logo

Enlisé dans une crise depuis l’immobilisation des 737 MAX en mars, Boeing crée des problèmes à ses compagnies clientes. Parmi elles, la compagnie Southwest n’a, comme Delta et American Airlines, cessé de modifier son programme de vols. Jeudi 25 juillet, Southwest a annoncé qu’elle n’opèrerait plus de vols à l’aéroport de Newark (près de New York) dès novembre prochain et qu'aucun Boeing 737MAX ne revolerait avant le 5 janvier 2020.

Calendrier des vols « ajusté » : pas de 737MAX jusqu’au 5 janvier 2020

Il y a 10 jours Ryanair annonçait fermer des bases et limiter certaines liaisons aériennes à cause de l'immobilisation des 737 MAX de Boeing. Hier, c'était au tour de Southwest, low-cost américaine, de prendre des mesures pour faire face à une pénurie d'appareils... et à des résultats en berne.

C'est une mauvaise nouvelle pour les voyageurs et une première aux Etats-Unis : la compagnie américaine Southwest ne fera pas revoler de Boeing 737MAX avant 2020« Nous avons décidé de façon proactive de prolonger les ajustements du calendrier de vols du MAX jusqu'au 5 janvier afin de rendre nos opérations plus fiables pour les clients lors de leurs réservations de vols de l'automne et des vacances de fin d'année », explique Southwest dans un communiqué.

De plus, la compagnie vient d'annoncer qu'elle suspendra ses opérations à l'aéroport de Newark - où elle est présente depuis 2011- à partir du 3 novembre pour concentrer ses opérations new-yorkaises à l'aéroport de LaGuardia, où la demande est plus forte. En effet, impactés par la crise du 737MAX, « les résultats financiers à Newark ont été inférieurs aux attentes, malgré les efforts de notre excellente équipe à Newark», a déclaré le directeur général de la compagnie.

180 vols quotidiens opérés par Southwest impactés à Newark

Subissant l'immobilisation des 737 MAX depuis plusieurs mois, Southwest a choisi la prudence, alors que le constructeur américain envisage une levée de l'interdiction de vol de ses appareils pour octobre 2019. Or, pour l’heure, aucune date d'homologation de ces appareils, indispensable à une reprise des vols, n'est connue. « Nous estimons qu'il nous faudra de un à deux mois pour se conformer aux directives de la FAA, dont la formation nécessaire des pilotes », indique, de son côté, Southwest.

Il faut dire que la low-cost américaine est particulièrement dépendante du constructeur américain, puisqu’elle est son plus important client, comptant 34 modèles 737 MAX8 dans sa flotte. Dans son communiqué du 25 juillet, elle mentionne que cette cessation des opérations à Newark concerne 180 vols quotidiens, soit 4,5% de son programme de vols journaliers (4 000 vols).

« Nous allons cesser les opérations à l’aéroport international de Newark et renforcer notre présence à l’aéroport de LaGuardia à New York, et ce, à compter du 3 novembre », peut-on lire dans le communiqué de la compagnie américaine. Southwest continuera également à opérer à l’aéroport d’Islip sur Long Island (New York).

Des vols depuis/vers Hawaï perturbés

De nombreux vols intérieurs sont impactés. La compagnie opère une vingtaine de vols quotidiens depuis Newark vers une dizaine de villes américaines, incluant Phoenix, Austin et Chicago. Une mauvaise nouvelle pour les voyageurs d’affaires aux Etats-Unis et les vacanciers qui avaient prévu un périple aux Etats-Unis via cette compagnie…

Ses vols opérés depuis et vers Hawaï connaissent aussi des perturbations liées à un manque d’appareils disponibles pour faire face à la pénurie causée par l’immobilisation des 34 Boeing 737MAX8 détenus par Southwest. Mais, à terme, Southwest compte renforcer son offre vers Hawaï, inaugurée au mois de mars.

Les 125 employés basés à Newark seront mutés sur d’autres aéroports. Quant aux passagers ayant un vol prévu depuis/vers Newark avec Southwest, ils sont invités à contacter la compagnie. Ils auront la possibilité de voler via d’autres aéroports (La Guardia ou Islip)...

Auteur : Vanessa d'Air Indemnité

Crédit photos : © Samantha Gades - Unsplash

Rédigé le 26/07/2019

Tags : Compagnies aériennes

Ces articles pourraient également vous intéresser :

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici