Actualités du voyage

La compagnie WOW Air annule tous ses vols et annonce la fin de ses opérations

La compagnie WOW Air annule tous ses vols et annonce la fin de ses opérations

Facebook logo Twitter logo LinkedIn logo Mail logo

[MAJ le 01/04/2019]
Nous vous annoncions hier que la compagnie à bas coûts islandaise Wow Air était en très grandes difficultés et qu'elle se retrouvait sans repreneur. Alors qu'elle annonçait l'annulation d'une vingtaine de vols en début de semaine, la compagnie officialise ce 28 mars la fin de ses opérations sur son site Internet. De ce fait, les passagers qui avaient prévu de voler avec elle se retrouvent sur le tarmac. Explications et conseils aux voyageurs.

En fin d'année 2018, la compagnie low-cost fondée en 2011 annonçait que 2019 serait difficile. La compagnie avait déjà pris des mesures telles que le licenciement de 111 salariés, la réduction de moitié de sa flotte, et de fait, l'annulation de plusieurs liaisons transatlantiques qu’elle assurait jusqu’alors. 

WOW Air annonce la fin de ses opérations

Après le retrait de ses deux investisseurs potentiels, sa concurrente principale, la compagnie Icelandair et le fonds d'investissement américain Indigo Partners, la compagnie WOW Air se trouvait officiellement sans repreneur. Son seul espoir alors : restructurer sa dette qui s'élève à plus de 42 millions de dollars (soit 37 millions d'euros).

Mais ce 28 mars, elle a annoncé la fin de ses opérations sur son site internet dans une « alerte » et conseille aux passagers de « vérifier la disponibilité des vols sur les autres compagnies aériennes ».

« Nous avons manqué de temps et nous n’avons malheureusement pas réussi à obtenir le financement de la société », a déclaré le président Skuli Mogensen dans une lettre adressée aux employés de la compagnie, ajoutant : « Je ne pourrai jamais me pardonner de ne pas avoir agi plus tôt ». WOW Air est ainsi la huitième compagnie à mettre la clé sous la porte depuis l'été 2018...

Comme lors de la cessation des opérations récemment connue par d'autres transporteurs, tels Small Planet Airlines ou Germania, les passagers se retrouvent sans solution de la part de la compagnie défaillante car « il n’existe pas de fonds de garantie pour les compagnies aériennes en Europe contrairement aux agences de voyage qui en disposent donc il n'y aucun relais pour les passagers en cas de défaillance de la compagnie aérienne qui devait les transporter », rappelle Anne-Laure Hery, porte-parole d'Air Indemnité.

Quels sont les droits des passagers en cas de défaillance de la compagnie aérienne ?

  • Les passagers ayant réservé via un tiers tel qu'une agence de voyage ou un tour opérateur doivent contacter leur prestataire de voyage le plus rapidement possible : « Comme le rappelle WOW Air dans son communiqué, les passagers ayant réservé leur vol via un tour opérateur ou une agence de voyage sont davantage protégés puisque le prestataire qui a réservé le vol pour leur compte reste responsable de la bonne réalisation de la prestation vendue. A lui d'organiser un transport de remplacement si le vol est annulé suite à la cessation des activités de la compagnie aérienne. Parfois même, l’agence n’a pas encore réglé la compagnie pour le vol réservé (en fonction de la date du voyage) et elle pourra alors peut-être rembourser le prix du billet au passager », explique Anne-Laure Hery.

  • Les passagers ayant réservé un vol sec directement via la compagnie aérienne ne peuvent pas espérer grand-chose malheureusement : « Certaines compagnies aériennes peuvent proposer des vols à tarif réduit, ce qu'on appelle les "tarifs de secours", étant donné les circonstances. Nous publierons l'information concernant ces compagnies dès qu'elle sera disponible », assure WOW Air dans son communiqué. En effet, depuis novembre 2014, l'Association Internationale du Transport Aérien (IATA) a formalisé la possibilité de proposer un tarif spécial aux passagers victimes de la défaillance d'une compagnie aérienne. Icelandair et XL Airways se sont déjà positionnés (voir encadré).

  • Les passagers ayant souscrit une assurance voyage sont invités à contacter au plus tôt leur assureur. De même pour les personnes détentrices d'une carte de crédit incluant une assurance voyage, elles peuvent contacter leur banque. Ces dernières « peuvent avoir le droit de réclamer une indemnité et à une assistance en raison de retards ou de perturbations du voyage. Cependant, cette compensation est souvent limitée », peut-on lire de le communiqué de WOW Air.

« Selon le gouvernement islandais, le nombre de voyageurs bloqués serait de l’ordre de 4000 dont 1300 en transit. Le ministre islandais des Transports a annoncé le lancement d’un plan d’urgence à destination des voyageurs bloqués pour essayer de trouver des solutions », apprend-on dans Le Parisien.

Quelle compensation pour les passagers de WOW Air ?

« En ce qui concerne les anciens clients actuellement engagés dans une procédure de réclamation à l'encontre de la compagnie, ils n'ont hélas pas grand-chose à espérer », explique Anne-Laure Hery chez Air Indemnité.

En ce qui concerne les vols déjà réservés et qui ne seront pas opérés, il y a également peu de chance que les passagers puissent obtenir un remboursement, ni même une indemnité. Si la compagnie est déclarée en faillite par la suite, un liquidateur judiciaire sera alors saisi et les passagers pourront ensuite lui adresser leurs demandes de remboursement et d'indemnités. 

« Les passagers peuvent également avoir droit à une indemnisation de la part de WOW Air conformément à la réglementation européenne sur les droits des passagers aériens. En cas de faillite, les réclamations doivent être adressées à l'administrateur / au liquidateur », rappelle d'ailleurs la compagnie islandaise dans son communiqué.

Plusieurs compagnies à la rescousse des passagers de WOW Air :

  • La compagnie Icelandair, concurrente directe et ex-candidate au rachat de WOW Air, a mis en place des tarifs de secours pour permettre aux voyageurs bloqués d'atteindre leur destination. Elle a même lancé une campagne baptisée  « Get me home » (en français « Ramenez-moi à la maison »). Celle-ci s'adresse aux clients de WOW Air disposant d'un billet retour pour un vol prévu entre le 28 mars et le 11 avril. Ils pourront bénéficier d'un tarif préférentiel : de 60 dollars (53 euros) de/vers l'Europe, de 100 dollars (89 euros) de/vers l'Amérique ou de 160 dollars (142 euros) de/vers l'Amérique depuis l'Europe. Pour en bénéficier, les passagers bloqués en Europe ou en Islande doivent contacter le +354 50 50 200, ceux bloqués en Amérique du nord peuvent appeler le le +1 800 223 55 00.

  • Le groupe Air France-KLM a également annoncé proposer des tarifs de rapatriement pour les victimes de la défaillance de la compagnie islandaise. Ces billets sont disponibles à la vente jusqu'au 11 avril pour des voyages jusqu'au 28 juin. Cela concerne les passagers détenteurs d’un vol aller en provenance de l’Amérique du Nord acheté puis effectué avant le 27 mars 2019. Cela concerne donc des liaisons entre Paris et quelques villes seulement : Boston, Detroit, New-York, Washington Montréal, Toronto. Ainsi, les voyageurs bloqués peuvent bénéficier d’un billet retour sur les vols Air France, KLM et Delta Air Lines au départ de Roissy-Charles de Gaulle. Ces derniers peuvent contacter les équipes de ventes, soit en agence Air France en région parisienne, soit par téléphone au 3654.
  • XL Airways a également fait savoir qu'elle porterait assistance aux clients de la compagnie défaillante disposant de billets Paris-New York dès la reprise de sa liaison, à compter du 6 avril : « Du 6 au 30 avril 2019, les passagers impactés pourront voyager en liste d’attente au prix unique de 100 € TTC/vol. Pour des voyages du 1er mai au 28 juin (dernier retour), ils pourront bénéficier de tarifs remisés jusqu’à 30% par rapport au tarif public disponible aux dates souhaitées » , précise XL Airways.

  • Les compagnies britanniques British Airways et Virgin Atlantic proposent également des tarifs de secours. La première sur les liaisons Paris-Londres et Paris-New York, Boston, Montréal ou encore Toronto. La seconde sur les liaisons entres les capitales anglaise (London Luton et London Gatwick) et islandaise.

  • Enfin, des compagnies low-cost volent aussi au secours des passagers de WOW Air. C'est notamment le cas d'easyJet sur les liaisons entres les capitales anglaise et islandaise, de Norwegian Air Shuttle sur ses routes transatlantiques dont Paris-New York et Paris-Boston et de Wizz Air qui propose des tarifs spécifiques pour les vols entre Reykjavik et Londres-Luton ou Varsovie.

Auteur : Vanessa d'Air Indemnité

Crédit photos : © photothèque WOW Air

Rédigé le 28/03/2019

Tags : Compagnies aériennes

Ces articles pourraient également vous intéresser :

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici